En 2004, l’Université Montpellier 2 (sciences et techniques) est la première université française à se doter, sous l’impulsion de techniciens et d’enseignants-chercheurs, d’un service spécifique chargé de la préservation et de la valorisation de ses.

Le 1er janvier 2015, l’Université de Montpellier, née de la fusion des Universités Montpellier 1 & 2, profite de cette dynamique pour créer une direction spécifique dédiée à la culture scientifique et au patrimoine historique (DCSPH), riche d’une équipe d’une quinzaine de professionnels répartis dans quatre services : Archives scientifiques, historiques et administratives (SASHA), culture scientifique (SCS), Valorisation du patrimoine historique (VPH) et patrimoine historique (SPH).

Au sein de cette direction, le assure toujours ses missions de préservation, de gestion, de diffusion et mise en valeur des fonds patrimoniaux de l’université.