PATSTEC


 

Filtre 
Illustration Titre Numéro d'inventaire Fabricant Description
Presse d'herbier UM.IB.0058

Cette presse d'herbier en bois est munie de deux grandes vis. Les "écrous" permettent le maintien des planches d'herbier aplaties et leur séchage dans les conditions optimales de conservation.

Psychromètre portatif type fronde UM.IB.0059 MAXANT

Le psychromètre portatif type fronde MAXANT est un appareil mesurant l'humidité de l'air. Son principe est basé sur la mesure de la température par deux thermomètres, l'un "sec" et l'autre "humide". Il ne s'agit pas ici d'un psychromètre type ambiant (fixé sur une cloison) mais d'un type fronde, portatif, permettant une mesure optimale dans l'espace gazeux. Le thermomètre humide est enrobé par un morceau de mousseline ou par une gaze qui est imbibée d'eau au moment de la mesure. La partie supérieure du cadre métallique comporte latéralement une poignée tournant sur son axe. L'ensemble est ainsi actionné tel un moulinet. La mesure est basée sur l'évaporation au niveau de la mousseline. La lecture de l'humidité s'effectue grâce à un tableau à double entrée, qui donne le degré hygrométrique ou humidité relative, en fonction des deux températures. Le psychromètre portatif est conditionné dans une boîte en bois. La poignée dépasse latéralement dans sa totalité. La notice et l'abaque lui sont également associés dans son coffret. Le thermomètre à sec est absent.

Dendromètre UM.IB.0092 BLUME-LEISS

Ce dendromètre BLUME-LEISS est composé d'un boîtier  et d'une mire articulée. Le boîtier, en alliage léger, d'un format de 18 x 13 x 2 cm en forme de quart de cercle. Deux oeilletons permettent d'obtenir la ligne de visée. Sur le côté gauche du boîtier se trouvent 5 types de graduations. La première indique des degrés et permet de lire l'angle que fait la ligne de visée avec l'horizontale ; les quatre autres donnent en mètres, les hauteurs cherchées, chacune correspondant à la distance de l'opérateur à l'arbre mesuré (les distances possibles sont 15, 20, 30 ou 40 mètres). La lecture sur l'écran se fait grâce à un index mobile, qui est un pendule oscillant autour d'un axe horizontal. La gâchette située à l'avant du boîtier permet d'immobiliser ce pendule avec l'index au moment où  la ligne de visée passe par le sommet de l'arbre à mesurer. Un poussoir latéral permet, quant à lui, de lui rendre sont oscillation. Une mire pliante, jointe au boîtier, permet de déterminer la distance du pied de l'arbre à l'observateur. Sur cette mire sont peints des jalons blancs indiquant les distances de 15, 20, 30 et 40 mètres. La mire est placée verticalement sur le tronc de l'arbre, le zéro étant placé en haut. Le boîtier possède un télémètre, p lacé sur le côté droit, qui est muni d'un écran jaune rotatif à éclipse. L'opérateur , en regardant dans l'oeilleton du système optique, s'éloigne jusqu'à ce que les images apparaissant dans le dioptre soient disposées de telle manière que le zéro de l'image virtuelle et la marque de la distance choisie (image réelle) coïncident. Cet appareil est conservé dans sa sacoche en cuir avec bandoulière.

Appareil photographique UM.ISEM.0004 S.E.M.

Cet appareil photographique argentique SEM de la gamme "Semflex", modèle II Otomatic (également nommé "II Automatic") est un reflex 6x6 donne 12 prises de vues sur pellicules 120.

Il se compose de deux objectifs BERTHIOT couplés (un objectif de visée SOM BERTHIOT 1 :2,8 f=75 M/M (S45166) à 3 lentilles traitées et un objectif de prise de vue : SOM BERTHIOT FLOR 1:3,5 f=75mm (R94052) à 4 lentilles traitées), d'un obturateur OREC (traduction phonétique du nom de la ville d'Aurec) donnant la pose B et les instantanés de 1 sec à 1/400e, d'un viseur sportif (petit trou carré qui se dégage en basculant une partie du capot du viseur sur dépoli), d'une loupe complémentaire de visée, d'un avancement du film par manivelle à retour automatique, avec un mécanisme de sécurité évitant tout doublage des vues, d'un dispositif de déclenchement sur le boîtier, d'une prise pour brancher un flash.

La visée se fait sur un verre dépoli (après ouverture du capot du viseur) ; la mise au point se fait en manuel grâce à une loupe (lentille plan convexe) se plaçant au-dessus du dépoli. Les deux objectifs se déplacent par came, ce qui assure une mise au point rigoureuse et sans jeu sur la lentille-plan connexe dépolie. L'appareil est dans sa sacoche en cuir.

Platines chauffantes de Malassez UM.IB.0187.1 à 6

Les platines chauffantes de Malassez permettent de chauffer des lames spéciales appelées cellules de Malassez qui sont utilisées pour la numération d'éléments observables au microscope optique. La cellule de Malassez est une lame de verre spéciale sur laquelle est tracé un quadrillage de 100 carrés délimité de la surface plane par des rigoles. Une lamelle contenant entre 10 et 15 µl de cellules en suspension est ensuite posée dessus. La platine est chauffée à une extrémité par un bec Bunsen tandis que la lame est placée à l'extrémité opposée. La flamme réduite de cet appareil permet une dessiccation lente de l'échantillon qui n'altère pas la préparation. Après quelques minutes, un comptage du nombre de cellules dans deux ou trois carrés est effectué. La moyenne obtenue est alors multipliée par 100 afin de déterminer le nombre de cellules présentes dans le quadrillage. Une nouvelle multiplication par 100 permet d'obtenir le nombre de cellules présentes dans un millimètre.