• Sauvons l'Herbier!

    Des insectes ravageurs attaquent la collection botanique de l’herbier de Montpellier. Ce bijou du patrimoine, comptant parmi les plus grands herbiers au monde, est fortement menacé. Les dégâts seront catastrophiques si nous n’agissons pas immédiatement. L’herbier de Montpellier fait l’objet d’une surveillance constante, afin de détecter immédiatement toute attaque d’insecte. En cas de doute, et systématiquement pour les nouvelles arrivées, les plantes sont placées pendant plusieurs jours dans de grands congélateurs pour détruire les larves et adultes. Pour autant, un traitement désinsectisant de plus grande envergure doit être effectué de temps en temps. Et c’est aujourd’hui qu’il faut intervenir ! Aidez-nous dès maintenant à sauvegarder l’herbier en permettant à une société spécialisée de traiter les six étages, sans déplacer les échantillons.  

    Ecrit le mercredi, 11 juillet 2018 09:00 En savoir plus...
  • La chronique de Vincent : Entre ombre et lumière !

    Le mineur est sans cesse tiraillé par l'ambivalence et la complémentarité de la lumière du soleil et des ténèbres des profondeurs telluriques. Dans une région où la culture minière est forte et le mineur a un rôle important, cette dualité façonne des pans entiers de la culture. En Saône-et-Loire non loin de Mâcon, plus précisément à Romanèche-Thorins, comme le rappelle un message écrit en 1902 sur une vieille carte postale "Deux ouvriers distincts habitent ce village : l'un sous le sol miné travaille dans le noir; l'autre en pleine clarté du matin jusqu'au soir se penche sur la vigne et pioche avec courage." A la lumière s’étendent donc les beaux vignobles du mâconnais qui donnent le célèbre cru de vin rouge du Moulin à Vent et sous les pieds "le sol miné". Car la mine est là ou plutôt était là du début du XIXe siècle aux prémices du XXe.

    Ecrit le mardi, 12 juin 2018 16:38 En savoir plus...
  • La chronique de Vincent : Lost in Los !

    En réunissant dans un même lieu des échantillons provenant de toute la surface de la Terre, les collections autorisent une fabuleuse contraction des distances : des objets dont les provenances sont séparées par plusieurs milliers de kilomètres se retrouvent juxtaposés sur la même étagère grâce au patient travail de générations de conservateurs ! À peine eus-je reposé l'échantillon de cryolite qui nous a fait voyager jusqu'au Groenland que deux autres spécimens de cette même armoire attirent mon regard. Mais cette fois-ci, les étiquettes anciennes nous indiquent la direction du Sud : cap en Afrique au large de Conakry en Guinée, plus précisément aux îles de Los.

    Ecrit le jeudi, 01 février 2018 14:47 En savoir plus...
  • La chronique de Vincent : Petite apologie de la minéralo-diversité

    Le travail des musées et de certains collectionneurs « thésauriser, préserver et décrire de nouvelles espèces minérales » peut porter à question. En effet, le citoyen peut s'interroger et se demander à quoi bon sert ce classement et cette accumulation d’échantillons? Quelles en sont les applications ? Parce qu'après tout, il paye ! Vision un peu sévère mais qui mérite d'interroger les collectionneurs sur leurs finalités. Les minéraux qui remplissent les tiroirs de ces institutions pourraient-ils changer la vie courante de ce citoyen ? La réponse est vraisemblablement oui ! Il y aurait multitude d'exemples mais attachons nous à un minéral, la stannite.

    Ecrit le mercredi, 17 janvier 2018 14:18 En savoir plus...
  • La chronique de Vincent : les minéraux moches PART 4

    Décidément, les minerais exercent sur moi un puissant magnétisme ! Ces masses sombres aux quelques éclats brillants excitent mon imaginaire. Je ne peux m'empêcher en les contemplant de songer aux légendaires et malicieux lutins des Monts Métallifères de l'Europe de l'Est, les Nickels et Kobolts qui ont par la suite inspiré  les nains travaillant dans la mine de diamant de Blanche-Neige et les sept nains de Walt Disney ou plus près de nous, le mineur voyant dans la flamme de sa lampe à carbure briller le filon tant convoité. L'obscurité tellurique me fascine !

    Ecrit le mercredi, 20 décembre 2017 10:10 En savoir plus...
  • La chronique « Alu-cinante » de Vincent

    Comment peut-on relier la petite ville d’Ivitgut au Groenland, Copenhague au Danemark et les Baux-de-Provence en France ? C’est encore un coup de Vincent et de ses découvertes minéralogiques dans les réserves de l’Université de Montpellier. Suivons-le donc à travers ce long périple pour découvrir la saga de l’aluminium !

    Ecrit le mardi, 28 novembre 2017 10:31 En savoir plus...
  • La chronique de Vincent : les minéraux moches PART 3

    Qu’est-ce que la stibine ? Un petit animal endémique à une région perdue de l’Europe ? Mais, non ! Une plante qui porterait le nom de son découvreur le Professeur Stibis ? Toujours pas mais vous chauffez ! La stibine est le principal minerai d’antimoine de formule Sb2S3 et devinez quoi ? L’Université de Montpellier en possède de nombreux échantillons.  Cependant, aujourd’hui, je vais me concentrer sur un spécimen provenant du Collet de Dèze en Lozère.

    Ecrit le vendredi, 10 novembre 2017 12:29 En savoir plus...
  • La chronique de Vincent : les minéraux moches PART 2

    L'exploitation d'un gisement minier nécessite d'importants capitaux : s’insinuent alors bien souvent la notion de capitalisme et les ambiguïtés qui y sont liées, même au début du XXe siècle… Ces tribulations financières peuvent parfaitement s’illustrer avec un morceau de galène issu des collections de l’Université de Montpellier dont l’étiquette mentionne la provenance : "Société des mines d'argent de la Caunette ; Mine de la Caunette (Aude)" ainsi que la teneur du minerai "Galène. Échantillon à 60 % Pb. 1800 g d'Ag à la [tonne]".

    Ecrit le mercredi, 11 octobre 2017 17:13 En savoir plus...