Physique

La collection de physique de l’Université Montpellier 2 est représentative de l'histoire de l'enseignement, des sciences et des techniques du XIXe et du début du XXe siècle.

Nature de la collection et nombre d’objets
Cette collection de physique comprend de nombreux instruments permettant d'étudier, lors des travaux pratiques, des domaines variés tels que l'optique, l'électricité, l’électromagnétisme ou encore l'acoustique. Elle compte environ 300 objets dont 200 inventoriés.


Histoire
Une riche collection de physique, issue des saisies révolutionnaires, est mise en dépôt à la faculté des sciences de Montpellier par la ville en 1811. Seuls quelques objets sont encore conservés aujourd'hui mais cette collection initiale a été enrichie tout au long des XIXe et XXe siècles par les professeurs titulaires de la chaire de physique. Le Pôle Patrimoine scientifique est aujourd'hui le gardien de plusieurs centaines d'objets de physique acquis dès l'installation de la faculté en 1810. Ils permettaient aux étudiants de disposer d'instruments des plus modernes pour leurs travaux pratiques.

État d’avancement de l’inventaire
L’inventaire complet de la collection de physique de l’UM2 est en cours.

Filtre 
Illustration a Titre Numéro d'inventaire Fabricant Description
Lanterne de projection, vue d'ensemble, ©UM Lanterne de projection UM.PHYS.13

La lanterne de projection est un boîtier en fer-blanc reposant sur un socle en bois. Cet appareil est constitué d'une source lumineuse (arc électrique ou une lampe Drummond par exemple). Aussi, la lanterne comporte deux systèmes réfringents : le condenseur de lumière (composé de trois lentilles) et le cône de projection. Ce dernier est généralement formé de deux lentilles achromatiques, et sa monture est indépendante, c'est à dire qu'elle peut être démontée. La crémaillère fait varier la distance de l'objectif. Le boîtier en fer-blanc est surmonté d'un chapeau, également en fer-blanc que l'on peut retirer afin d'évacuer les fumées émises par l'arc électrique.

Lampe à arc électrique, vue d'ensemble, ©UM Lampe à arc électrique UM.PHYS.14

La lampe à arc électrique est composée de deux baguettes taillées dans du charbon. Elles sont enfermées dans une sphère creuse et métallique, percée d'une large ouverture circulaire. Deux vis permettent de rapprocher plus ou moins les deux baguettes. Enfin, deux électrodes permettent de relier l'appareil à une source de courant

Miroirs inclinés avec écran à tâche translucide, vue d'ensemble, deuxième moitié du XIXème siècle, ©UM Miroirs inclinés avec écran à tâche translucide UM.PHYS.23 EUGENE DUCRETET

Les miroirs inclinés avec écran à tâche translucide, fabriqués par EUGENE DUCRETET, reposent sur un socle en bois. Les deux miroirs sont donc inclinés et séparés l'un de l'autre par un écran à tâche translucide. Il semblerait également qu'une pièce se fixe sous le socle, certainement pour fixer l'appareil au photomètre.