lundi, 30 janvier 2017 15:28

L'Herbier du XXIeme siècle

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Recolnat, un drôle de nom pour un drôle de projet. Mais que se cache derrière cet acronyme ? Tout simplement le récolement des collections naturalistes de France. Le récolement ? C'est une opération mise en place pour vérifier la présence de documents et d'objets dans une collection, plus particulièrement d'archives, de bibliothèques, de centres de documentation ou de musées. Un projet titanesque me direz-vous ? Voyons voir à l'échelle de l'Herbier MPU de l'Université de Montpellier (UM) comment se déroule cette opération.

 

Ce projet national porté par le Muséum national d’Histoire naturelle bénéficie de financements de l’Agence Nationale de la Recherche (ANR) et du Commissariat Général à l'Investissement (CGI)* à hauteur de 16 millions d’euros. 9 partenaires adhèrent à ce projet dont l’UM qui est en charge de superviser la sécurisation et la numérisation des collections des herbiers du sud de la France. Cela concerne à ce jour, en dehors des collections de l’UM, 15 institutions propriétaires comprenant muséums, universités, conservatoires de botanique, structures privées... Cadence prévue : environ 70 000 planches numérisées et 40 000 attachées par mois sur trois ans. Mais quoi de mieux que des spécialistes pour vous parler de ce projet :

 

 

 

 

 

L’ensemble des images numérisées et des données associées seront disponibles gratuitement et en libre accès sur le portail national (https://www.recolnat.org).

*Projet ANR-11-INBS-0004

Lu 28 fois Dernière modification le mercredi, 22 février 2017 15:11